Chargement en cours
Ma sélection

Lot 114 - Gustave De Smet (1877-1943) - Belgique - Le bateau de plaisance (1925) - Huile sur [...]

Estimation : 150 000 € / 200 000 €

Adjugé 500 000 €


Résultats sans frais

Gustave De Smet (1877-1943)
Belgique
Le bateau de plaisance (1925)
Huile sur toile
Sig.
71,5 x 79 cm


Étiquettes d'expositions au dos

Gal. Le Centaure, Bruxelles 1929, cat. no. 100
"Retrospectieve Gustave De Smet" Palais des Beaux-Arts, Bruxelles 1936, cat. no. 74
"Les Compagnons de l'art" Palais des Beaux-Arts Bruxelles 1938 & 1945
"Laethem St.Martin. Colonie d'artistes en Flandre" MAM, Paris 1948
"Het Vlaamse landschap in de moderne schilderkunst" De Reserve, Knokke 1949, no. 21
"Gustave De Smet" Palais des Beaux-Arts, Bruxelles 1950, cat. no. 29
"De schilderkunst in het teken van de zee" Kon. Gal., Oostende 1951, no. 30
"Kunst van heden" Feestzaal Meir Anvers 1954
"Verzameling Tony Herbert" Gent, Oostende, Den Haag, Groningen 1957, cat. no. 5 ill.
"Hedendaagse Belgische kunst" Wereldtent. Bxl 195
"Retrospectieve Gustave De Smet" MSKA 1961, nr.11
"Tont Herbert" Casino, Blankenberge 1963, ill. 9
"L'art flamand d'Ensor à Permeke" Orangerie, Paris 1970, no. 168
"Ensor to Permeke" RA of Arts, London 1971 no. 29
"Kunst in België" Palais des Beaux-Arts Bruxelles 1978

"L'oeuvre récent de Gustave De Smet" A. De Ridder, Sélection, Anvers 5 juin 1926, p. 294
"G. De Smet" Sélection, Anvers 1928, p. 89
"Cahiers de Belgique" A. De Ridder, Bruxelles 1929, févr., p. 71
"La Peinture Belge depuis 1830" Paul Colin, Bruxelles 1930, ill. no. 405
"G. De Smet of de hartstocht voor de stilte" P. Haesaerts, Amsterdam 1940, p. 12
"G. De Smet" Emile Langui, Manteau, Bruxelles 1945, pl. 43, no. 294
"L'Art Flamand d'Ensor à Permeke" Paul Haesaerts, Roger Marijnissen, Anvers 1970, ill. no. 9
"Gust. De Smet. Kroniek, Kunsthistorische analyse" Piet Boyens, Anvers 1989, cat. p. 376 ill. 663

coll. André De Ridder, Anvers
coll. C. Van den Bosch, Anvers
coll. Tony Herbert, Kortrijk


TOUS À BORD ?

Gustave De Smet vivait sa vie à fond. Il trouvait son bonheur dans les petites choses : la simplicité quotidienne de son chez lui ou de ses environs, la bonne compagnie de sa chère Gusta ou de ses amis artistes, et les délices offertes par la région de la Lys.

Il ne fait aucun doute qu’on était bien aux bords de la Lys. Ce beau dimanche après-midi, chacun était sur son trente-et-un pour une promenade en bateau. Les messieurs costumés, les dames avec leurs plus beaux chapeaux. La compagnie ravie attend le décollage, alors qu'elle est saluée par les femmes sur la jetée. Le bateau qui passe plus loin provoque un peu de houle, tandis que les fanions flottent joyeusement. Quelle joie !

De Smet quitte brièvement l'intérieur intime de ses scènes domestiques des années 1920. L'expressionnisme rigide cède la place à plus de liberté. L'artiste utilise un pinceau plus lâche et omet les lignes épurées. Les formes organiques et intuitives, qui se manifestent dans l'eau et les personnages, créent une composition exaltante. La superbe palette de couleurs définit l'artiste. Des tonalités délicates et chaleureuses en mauve, marron et ocre animent la scène.

C’était sans doute une scène reconnaissable et chère à Gust De Smet. L'artiste lui-même adorait naviguer sur la Lys dans son propre bateau, le Kazan. Une photo le montre fier capitaine à la barre, aux côtés d'André De Ridder, Paul-Gustave Van Hecke et leurs épouses.

Demander plus d'information